Reflectance Transformation Imaging (RTI) et épigraphie

Le Reflectance Transformation Imaging (RTI) est une technologie développée au début des années 2000 par le Cultural Heritage Imaging, corporation à but non lucratif consacrée à la préservation du patrimoine par la diffusion de nouvelles technologies. Elle permet de produire une image dynamique à partir d’une série de photographies frontales sous des éclairages artificiels différents. En manipulant la lumière à la souris sur un ordinateur, on peut déceler dans l’image les profondeurs les plus infimes.

Citer ce billet : Jeanne Capelle, "Reflectance Transformation Imaging (RTI) et épigraphie," sur RAAN, 20/02/2017, http://raan.hypotheses.org/1326.

Lire la suite

Suite de l’article sur « L’apport de la photogrammétrie numérique à l’analyse architecturale en archéologie »

La Newsletter du CIPA de janvier 2017 est parue, avec des illustrations des résultats de la photogrammétrie de l’escalier hélicoïdal dans l’article Work in Progress on the Palatine.

Newsletter 11

 

 

 

 

Lire la suite

Predictive Digitisation of 3D objects

Voici un lien vers une video qui date d’un an et qui montre l’usage d’un nouveau logiciel predictive-digitizationcréé grâce au projet Presious, financé par la communauté européenne (2013-2016). Ce logiciel permet de restituer les parties manquantes d’un modèle numérique 3d incomplet à partir d’un catalogue d’objets du même type. Ce logiciel semble particulièrement adapté  à l’étude de la céramique, mais il permet également de predictive-digitization2compléter des éléments architectoniques incomplets ou de quantifier la dégradation advenue sur un monument.

http://www.presious.eu/

Vers la video youtube

A propos des destructions et des reconstructions des monuments en Syrie

http://www.liberation.fr/planete/2016/12/28/guerre-de-tranchee-autour-du-patrimoine-syrien_1537926

Juste en passant ce lien vers un intéressant article publié dans Libération palmyreifpo_fig3 ainsi qu’une notice nécrologique (en cliquant sur l’image) de Robert Amy qui a publié et restitué, dès 1968 et 1975, avec H. Seyrig et E. Will, le temple de Bel à Palmyre.

Une invitation renouvelée à la réflexion sur le rôle « sociétal » de la restitution en architecture et archéologie à l’heure du numérique.

L’apport de la photogrammétrie numérique à l’analyse architecturale en archéologie

mobilier de fouilleLes vestiges de la cenatio rotunda sur le Palatin (Rome). Nathalie André en collaboration avec Françoise Villedieu.

Intervention au colloque « Photogrammétrie numérique et perception 3D : les nouvelles conquêtes », ENSG, mars 2016.

Vers le diaporama de la présentation

colloque_sfpt_palatin-v2

.

Erik Hansen

erik-hansen

E. Hansen étudiant une métope de Delphes sur la quatrième de couverture du catalogue,  » Den franske forbindelse  » publié en 2008

La nouvelle du décès de l’architecte archéologue Erik Hansen vient de nous parvenir.

Spécialiste notamment de l’architecture grecque c’était un enseignant et un chercheur qui abordait  tous les aspects de l’architecture (depuis l’étude des matériaux, du chantier de construction ou du décor jusqu’aux questions de restauration)

Il avait mis sa maîtrise parfaite du trait au service d’une expression graphique exigeante limitant les effets mais d’une grande sensibilité, aussi bien dans ses relevés de blocs et des vestiges que dans ses dessins de restitution des étapes de chantiers ou des monuments

erik-hansen-1erik-hansen-2Restitutions du Trésor de Siphnos, vers la publication

Ceux qui ont eu la chance de le croiser ne sont pas prêts d’oublier ni son grand talent ni ses qualités humaines de modestie et de simplicité.

hansen-avec-korres

E. Hansen dans une video hommage consacrée à M. Korres

Ceux qui ne connaissent  pas encore  ses travaux ont  toujours la chance de pouvoir découvrir une œuvre majeure de l’archéologie et de l’histoire de l’architecture. C’est  à Delphes qu’il avait réalisé  (en collaboration avec G. Daux) une monographie consacrée au trésor de Siphnos qui a marqué  l’histoire de la discipline.

vers l’atlas de Delphes

vers l’article « Delphes et le travail de la pierre »

vers wikipedia

« Le Banquet de Marseille à Rome : Plaisirs et Jeux de Pouvoirs »

le-banquet-de-marseille-a-rome-vieille-charitemaquette-neron

L’exposition « Le Banquet de Marseille à Rome : Plaisirs et Jeux de Pouvoirs » a pour objectif de montrer l’importance du symposion et de reconstituer le déroulement d’un banquet antique

Elle se déroule à Marseille au « Musée d’Archéologie Méditerranéenne : les civilisations antiques du bassin méditerranéen » du 3 décembre 2016 au 30 juin 2017

Voir le reportage FR3

Horaires : Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h,
fermeture les lundis à l’exception des lundis de Pâques et Pentecôte, le 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 25 et 26 décembre.

Vers le Musée d’archéologie Méditerranéenne

Vers le site de l’Ecole centrale de Nantes

Numérisation d’inscriptions antiques à Delphes

Numérisation d'une inscription dans les réserves du Musée de Delphes

Numérisation d’une inscription dans les réserves du Musée de Delphes

Premiers résultats d’une expérimentation sur la numérisation 3D d’inscriptions antiques sur le site et dans le Musée de Delphes en septembre 2016.

Expérience menée par N.Kyriakidis (Efa, Paris VIII), M. Xinogalos (Astrolabe), St. Zugmeyer (IRAA CNRS, AMU) et A. Levivier (Efa, HiSoMA, UMR 5189).

Tous nos remerciements à l’Ephorie de Delphes et à l’Efa pour leur soutien.

numerisation-des-inscriptions-antiques-de-delphes

 

Citer ce billet : Stéphanie Zugmeyer, "Numérisation d’inscriptions antiques à Delphes," sur RAAN, 13/12/2016, http://raan.hypotheses.org/1076.

Des instruments de numérisation 3D portables et en temps réel…

En passant

À quand un instrument de numérisation 3D portable et en temps réel ? Sans doute dans très peu de temps… Nous n’aurons alors sans doute plus besoin d’apprendre à utiliser un logiciel de photogrammétrie par corrélation dense ou un scanner 3D. Voici quelques sites montrant des applications et des instruments en cours de conception.

Numérisation 3D avec une tablette graphique

Numérisation 3D avec la technologie SLAM (Simultaneous Localization and Mapping)

Ces techniques progressent très vite… Elles seront bientôt réellement accessibles à tous. Il est donc urgent de s’occuper maintenant des outils d’analyse et de traitement.

Un chapiteau gallo-romain imprimé en trois dimensions

Pauline SALANAVE PEHE

Pendant mes deux années d’études en Master archéologie préventive à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, j’ai pratiqué l’impression 3D. La première année s’est déroulée sous la direction de François Quantin et de Frédéric Léonardi tandis que la seconde année a été dirigée par Françoise Des Boscs et par Frédéric Léonardi.

Citer ce billet : Pauline Salanave, "Un chapiteau gallo-romain imprimé en trois dimensions," sur RAAN, 08/11/2016, http://raan.hypotheses.org/1022.
  1. Numériser pour imprimer en 3D l’état actuel du chapiteau

La première année, diverses techniques qui permettent d’analyser des blocs d’architecture ont été explorées, et en particulier, celle de l’impression 3D. Un chapiteau gallo-romain provenant de la villa du Pont d’Oly à Jurançon, dont certaines parties sont abîmées, a été utilisé comme support de travail. Grâce à la photogrammétrie, le chapiteau a été numérisé dans le but d’être imprimé en 3D (figure 1).

chapiteau_fig_001

Figure 1 : photo du chapiteau, numérisation et impression 3D

Lire la suite

VIDEO. Bordeaux: On a (certainement) identifié des blocs qui composaient les Piliers de Tutelle

Le journal 20 minutes Bordeaux, 26/10/2016
Le reportage sur les travaux de l’IRAA au Musée d’Aquitaine, « Les mystérieux blocs de Bordeaux », réalisé par Juliette Lacharnay, a été sélectionné au quinzième festival du film d’archéologie de Bordeaux (www.icronos.fr). À cette occasion, Mickael Bosredon, reporter rédacteur au journal 20 minutes de Bordeaux, nous a contacté pour une brève présentation de nos travaux.