Jean-Louis Paillet, « Le forum antique »

Jean-Louis Paillet, architecte, chercheur auprès de l’Institut de recherche sur l’architecture antique à Aix-en-Provencepaillet

Le forum romain, lointain cousin des agoras grecques et hellénistiques, est une place publique rectangulaire entourée de portiques et de certains monuments dont le nombre et la fonction varient au cours des siècles.

Henri Broise « Des bains hellénistiques aux thermes romains »

Henri Broise, architecte-archéologue, Institut de recherche sur l’architecture antique (CNRS)broise

Les premiers témoignages archéologiques de bains collectifs datent du Ve siècle avant notre ère. Ces édifices répondent alors essentiellement à des soucis hygiéniques. Dans la première moitié du IIIe siècle, le bain chaud par immersion fait son apparition. Les bains publics proposent désormais à la fois un bain de propreté, que l’on pratique par affusion dans une cuve individuelle, et un bain chaud de délassement que l’on pratique dans une baignoire, collective ou non.

par Cité de l’architecture et du patrimoine

Video hommage à Manolis Korres

 KorresUn aperçu des images de la vie et du travail de Manolis Korres, architecte spécialiste  des techniques de taille  de la pierre, des chantiers antiques et en particulier du Parthénon, présenté le  22 Juin 2016. vers la video

M. Korres est notamment l’auteur de l’ouvrage suivant : « From Pentelcon to the Parthenon », Melissa Publishing House. vers l’éditeur

LA MONOGRAPHIE EN ARCHITECTURE GRECQUE

Séminaire IRAA MOMpar Jean-Charles Moretti avec la collaboration de Jean-Jacques Malmary

Le séminaire a lieu tous les jeudis du premier semestre du 13 octobre au 8 décembre de 10 h à 11h 45, salle Reinach, au 4ème étage de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée

Séminaire de l’Institut de recherche sur l’architecture antique

Histoire et méthodes d’analyse et de relevé de l’architecture antique M1-M2  Année 2016-2017

Le programme

« L’apport des techniques d’acquisition numériques à l’étude de la collection des blocs d’architecture romaine de Bordeaux »

Hypo_Titre_ORAG_1

vers l’article

Jean-Jacques Malmary, architecte, IRAA, CNRS, Lyon,

Alain Badie, architecte, IRAA, CNRS, AMU, Aix-en-Provence

Dominique Tardy, directrice de recherche, IRAA, CNRS, Université de Pau et des Pays de l’Adour

 

Les piles funéraires gallo-romaines du sud-ouest de la France

lien vers l’éditeurLes_piles_fun__r_570677748c8a9

Les membres du bureau de Pau de l’IRAA ont, au cours des années soixante, relevé un nombre important de piles funéraires du Sud-Ouest.
Ces piles font aujourd’hui l’objet d’une publication collective dirigée par Pascale CLAUSS-BALTY :

Pascale CLAUSS-BALTY dir., « Les piles funéraires gallo-romaines du sud-ouest de la France », ARCHAIA III, PUPPA, 2016.

Fragments d’un discours architectural. L’architecture dans la littérature du I er siècle av. J.-C.

Journée d’études : vendredi 29 avril de 9h à 16h, à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. Organisée par l’Institut de Recherche sur l’Architecture Antique (Cécile Durvye) et le Centre Paul-Albert Février (Gaëlle Viard).

prog-et-resumes-1

Le Ier s. av. J.-C. est à Rome le moment d’un développement architectural remarquable, la ville s’enrichissant d’un grand nombre d’édifices monumentaux qui en transforment la physionomie. Le même siècle voit la naissance d’une nouvelle littérature latine, intégrant et adaptant les modèles grecs pour créer des courants proprement romains. En cette période d’éclosion commune de genres architecturaux et littéraires neufs, comment les textes rendent-ils compte des réalités et des nouveautés architecturales de leur temps ?


COMITÉ D’ORGANISATION & CONTACT
- Cécile Durvye : durvye@mmsh.univ-aix.fr
- Gaëlle Viard : gaelle.viard@dbmail.com

Vers le site du CPAF

Le théâtre antique de Marseille : le blog de la 6ème archéologie du collège Vieux Port à Marseille

logo_vieuxportDans la cour du collège Vieux Port à Marseille sont conservés en place quelques blocs des premiers gradins et d’un escalier de la cavea du théâtre antique.

Les élèves de la 6ème archéo travaillent tout au long de l’année sur des thèmes concernant les vestiges de ce monument et ont invité les membres de l’IRAA à venir présenter leurs recherches. Lien vers le blog de la 6ème archéo.

Qu’ils en soit tous remerciés ainsi que Mme M. Otero professeur d’histoire et géographie et coordinatrice de la classe Archéo et M. G. Thomas professeur de mathématiques.

Raphaele Héno et Laure Chandelier , « Numérisation 3D de bâtiments, cas des édifices remarquables », Iste éditions 2014

livre_2-54a12-49d6dlivre_1-673d2-49c00Cet ouvrage a « pour objet l’analyse des moyens de levé adaptés aux édifices remarquables pour en restituer les formes avec un niveau de détail optimal. »

Publié par deux spécialistes cet ouvrage très riche constitue une référence en matière de levé des bâtiments par lasergrammétrie et  par les techniques modernes de corrélation dense.

lien vers site de l’ENSG

Les publications d’Archéovision

« couverturevirtual6_leger-5VIRTUAL RETROSPECT couvre le champ de l’archéologie lié aux méthodes et usages des outils de la 3D. Si l’image numérique et modèles 3D pénètrent progressivement les laboratoires de recherche en archéologie, leur intégration méthodologique n’est pas encore stabilisée.

L’éventail d’utilisation des nouvelles images en archéologie couvre un spectre très large – chercheurs en sciences humaines – chercheurs en informatique 3D – sociétés d’infographie –monde du prototypage et sociétés de Multimédia. Mais quels sont les avancées 3D qui font sens au regard de la recherche ? »

Lien vers Archéovision

 

« Dire l’architecture dans l’Antiquité » sous la direction de Renaud Robert, ancien directeur de l’IRAA, professeur de langue et littérature latines à l’Université de Bordeaux – Montaigne, EA 4593 (CLARE)

Dire l'architecture R. Robert dir.

« Cet ouvrage s’inscrit dans la continuité des études actuelles sur les liens entre arts visuels et langage dans l’Antiquité classique. Si le vocabulaire architectural a depuis longtemps suscité l’intérêt des spécialistes, aucune réflexion globale sur les rapports entre l’architecture et le langage n’avait encore été entreprise. Explorer les rapports entre le texte et l’architecture revient à s’interroger sur la place et la fonction du monument dans la cité antique. La nécessité, pour les autorités civiques, de nommer, de classer ou de désigner les constructions a favorisé le développement d’une nomenclature juridique et d’un lexique technique. La beauté architecturale de ses bâtiments contribue au prestige de la ville. De ce fait, le monument acquiert un statut symbolique qui explique l’importance accordée aux descriptions architecturales dans la littérature ancienne. Ce statut privilégié du bâti explique qu’en retour le modèle architectural ait pu informer la réflexion sur le texte, dont la « construction » est métaphoriquement comparée à l’entreprise de l’architecte. Les contributions réunies dans ce volume se proposent donc d’examiner les différentes manières de « dire l’architecture », prenant en considération un large corpus de textes allant des inscriptions et des traités techniques aux œuvres poétiques. Elles ouvrent la voie à une réflexion sur l’imaginaire occidental de l’architecture.

Renaud Robert, professeur de langue et littérature latines à l’Université de Bordeaux – Montaigne, EA 4593 (CLARE), est spécialiste de l’histoire des idées esthétiques dans l’Antiquité classique.

Ont contribué à cet ouvrage : Joëlle Beaucamp, Frédérique Biville, Charles Davoine, Hélène Dessales, Juan de Dios Borrego, Julien Dubouloz, Cécile Durvye, Pierre Gros, Marie-Christine Hellmann, Gaëlle Herbert de la Portbarré-Viard, Virginie Mathé, Christine Mauduit, Antonio Monterroso Checa, José Antonio Morena López, Jean-Charles Moretti, Évelyne Prioux, Sylvie Rougier-Blanc, Catherine Saliou, Ángel Ventura Villanueva »

Lien vers la collection