La représentation de l’architecture

« Il faut d’abord distinguer le dessin de projet du dessin de relevé, en quelque sorte réciproques l’un de l’autre. Dans le dessin de projet, l’homme de génie doit produire des documents graphiques permettant la réalisation d’un objet qui n’existe que sous forme virtuelle dans son esprit. Dans le dessin de relevé, il faut traduire sur une feuille de papier toute la complexité d’un bâtiment existant. L’architecte est ainsi amené à pratiquer le thème et la version d’un langage graphique permettant de passer du plan à l’espace. »

Joel Sakarovitch, Epures d’architecture, Berlin, 1998.