Les soutènements de la terrasse de la Vigna Barberini

Depuis 2014 des travaux de relevés photogrammétriques des vestiges mis au jour dans l’angle nord-est de la terrasse de la Vigna Barberini sur le Palatin (Rome) ont été entrepris dans le cadre des recherches scientifiques menées sous la direction de Françoise Villedieu en collaboration avec la Soprintendenza Speciale per i Beni Archeologici di Roma (SSBAR) et le MiBACT, l’Ecole française de Rome, le Centre Camille Jullian et l’Institut de recherche sur l’Architecture Antique.

Les premiers travaux de modélisation, présentés dans les précédents billets , ont porté principalement sur les structures mises au jour lors des campagnes de fouilles 2009-2014, parmi lesquelles se trouvent les vestiges d’une construction néronienne que l’on proposa alors d’identifier à la cenatio rotunda ●●.

Dans ce billet nous présentons le modèle des vestiges, aujourd’hui encore imposants, des soutènements de la terrasse artificielle d’époque flavienne qui ont occulté l’édifice néronien, et très prochainement nous espérons pouvoir proposer le montage 3D de l’ensemble.

Réalisation des modèles : Jonathan Boiné, archéologue-géomaticien, avec la collaboration de Nathalie André, architecte (IRAA CNRS/AMU), Loïc Damelet et Lionel Roux, photographes (CCJ CNRS/AMU) et Françoise Villedieu, directrice de recherche (CCJ CNRS/AMU).

Partenaires : Ministero per i Beni e le Attività Culturali, Ecole française de Rome, Centre Camille Jullian (CNRS-AMU), Institut de Recherche en Architecture Antique (CNRS-AMU), Institut de France (Grand Prix d’Archéologie 2013), Campus France, Ecole Nationale des Sciences Géographiques (ENSG-Géomatique).

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.