Les soutènements de la terrasse de la Vigna Barberini

Depuis 2014 des travaux de relevés photogrammétriques des vestiges mis au jour dans l’angle nord-est de la terrasse de la Vigna Barberini sur le Palatin (Rome) ont été entrepris dans le cadre des recherches scientifiques menées sous la direction de Françoise Villedieu en collaboration avec la Soprintendenza Speciale per i Beni Archeologici di Roma (SSBAR) et le MiBACT, l’Ecole française de Rome, le Centre Camille Jullian et l’Institut de recherche sur l’Architecture Antique.

Les premiers travaux de modélisation, présentés dans les précédents billets , ont porté principalement sur les structures mises au jour lors des campagnes de fouilles 2009-2014, parmi lesquelles se trouvent les vestiges d’une construction néronienne que l’on proposa alors d’identifier à la cenatio rotunda ●●.

Dans ce billet nous présentons le modèle des vestiges, aujourd’hui encore imposants, des soutènements de la terrasse artificielle d’époque flavienne qui ont occulté l’édifice néronien, et très prochainement nous espérons pouvoir proposer le montage 3D de l’ensemble.

Réalisation des modèles : Jonathan Boiné, archéologue-géomaticien, avec la collaboration de Nathalie André, architecte (IRAA CNRS/AMU), Loïc Damelet et Lionel Roux, photographes (CCJ CNRS/AMU) et Françoise Villedieu, directrice de recherche (CCJ CNRS/AMU).

Partenaires : Ministero per i Beni e le Attività Culturali, Ecole française de Rome, Centre Camille Jullian (CNRS-AMU), Institut de Recherche en Architecture Antique (CNRS-AMU), Institut de France (Grand Prix d’Archéologie 2013), Campus France, Ecole Nationale des Sciences Géographiques (ENSG-Géomatique).

 

Cenatio rotunda, le modèle 3D de la restitution

Dans le précédent billet Jean-Jacques Malmary annonçait la participation de l’IRAA aux 80 ans du CNRS. A cette occasion nous avons intégré au relevé photogrammétrique de l’ensemble des vestiges, le modèle de la restitution de l’édifice néronien. La prochaine étape sera le phasage du modèle photogrammétrique afin d’isoler les structures néroniennes pour une meilleure lisibilité. A suivre … !

 

2018 – Modèle photogrammétrique des vestiges mis au jour dans l’angle nord-est de la terrasse de la Vigna Barberini sur le Palatin (Rome). Au centre (pastilles 1 à 20) les structures identifiées à la cenatio rotunda, la salle à manger tournante de Néron décrite par Suétone.

Auteurs : Nathalie André (architecte), Jonathan Boiné (archéologue géomaticien), Loïc Damelet et Lionel Roux (photographes), Françoise Villedieu (archéologue)

Fouilles et recherches : Ministero per i Beni e le Attività Culturali, Ecole française de Rome, Centre Camille Jullian (CCJ CNRS-AMU), Institut de Recherche en Architecture Antique (IRAA CNRS-AMU), Institut de France (Grand Prix d’Archéologie 2013), ARPAMED.

 

Cenatio rotunda, le modèle 3D de l’escalier à vis

Comme nous l’avions annoncé dans le précédent billet, le modèle de l’escalier à vis niché dans le pilier central du soubassement de l’édifice a été intégré au modèle de l’ensemble des vestiges.

Vers le modèle complet https://raan.hypotheses.org/2429

L’ajout de quelques pastilles guidera les moins experts en navigation 3D vers les principaux éléments de la structure néronienne.

Modélisation : Jonathan Boiné, archéologue géomaticien, en collaboration avec Nathalie André, architecte, Loïc Damelet et Lionel Roux, photographes, Françoise Villedieu, directrice de recherche.

Fouilles et recherches : Ministero per i Beni e le Attività Culturali, École française de Rome, Centre Camille Jullian (UMR 7299 CNRS-AMU), Institut de Recherche sur l’Architecture Antique (USR 3155 CNRS-AMU), Institut de France (Grand Prix d’Archéologie 2013), ARPAMED.

Caractéristiques techniques du nouveau modèle :
– nombre de photos : 8800
– nombre de points du nuage dense :1 Milliard
– nombre de points du nuage dense sous-échantillonné : 70 Millions
– nombre de faces : 1,8 Millions
– nombre de textures : 52 (4096 x 4096)



Cenatio rotunda, le modèle 3D

Relevé photogrammétrique de l’ensemble des structures mises au jour lors des campagnes de fouilles 2009-2014 de l’angle nord-est de la terrasse de la Vigna Barberini, Palatin (Rome, Italie).

Modélisation : Jonathan Boiné, archéologue géomaticien

En collaboration avec Nathalie André, architecte, Loïc Damelet et Lionel Roux, photographes, Françoise Villedieu, directrice de recherche.

Fouilles et recherches : Ministero per i Beni e le Attività Culturali, École française de Rome, Centre Camille Jullian (UMR 7299 CNRS-AMU), Institut de Recherche sur l’Architecture Antique (USR 3155 CNRS-AMU), Institut de France (Grand Prix d’Archéologie 2013), ARPAMED.

 

Continuer la lecture

L’épaisseur du trait

A l’heure où la représentation de l’architecture s’appuie de plus en plus sur des supports numériques, ortho-images ou modèles photogrammétriques photo-réaliste, il nous semble important de revenir sur la notion d’échelle.

Nous avons synthétisé dans un tableau la relation entre l’épaisseur d’un trait et sa grandeur réelle. L’image d’Amina Bech1 sur l’épaisseur du trait de la frontière israélo-palestinienne reportée sur le terrain à échelle 1/1, d’après la carte au 1/20000 des accords d’Oslo, illustre parfaitement notre propos.

Notion d’échelle

Amina Bech

1Amina Bech in A. Petti, S. Hilal, E. Weisman, “Architecture after revolution”, DAAR, Sternberg Press, 2013, A common Assembly with Nicola Perugini, chapter V pp.150-177

 

 

Venice Time Machine

« Au départ, il y a un rêve, celui d’adapter les outils numériques du présent à l’exploration du passé. »

 

 

 

J.-J. Malmary nous parlait début mars de ce grand projet de Digital Humanities de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et l’université Ca’Foscari de Venise.
En complément, le lien vers la présentation de Venice Time Machine par Frédéric Kaplan, porteur du projet, dans le cadre de Vertigo* – Forum Art Innovation – Cycle Mutation/Création du 15 au 18 mars 2017.

https://medias.ircam.fr/x95cc2c

 

* Vertigo, le nouveau Forum international Art-Innovation, se propose de présenter des événements pluridisciplinaires sur la création et l’innovation en musique, art, design et architecture en lien avec les technologies numériques. https://vertigo.ircam.fr/

 

4th CIPA summer school – INFO

La date limite d’inscription à l’école d’été « 3D surveying and modelling in cultural heritage » organisée par le CIPA à Paphos (Chypre) du 12 au 18 juillet 2017 est décalée au 15 juin 2017.

Vers le programme :

http://cipa.icomos.org/wp-content/uploads/2017/04/CIPA_summer_school_2017_Flyer.pdf

Vers l’école d’été sur le site du CIPA :

http://cipa.icomos.org/2017/04/01/4th_cipa_summer_school/

LA CENATIO ROTUNDA un édifice hors du commun

Un film de Christine Durand (CCJ CNRS/AMU)

En 2009, à Rome sur le Palatin, Françoise Villedieu, archéologue au Centre Camille Jullian/CNRS-AMU et directrice des fouilles menées par la Surintendance de Rome et l’Ecole Française de Rome, mettait au jour la fameuse salle à manger tournante de Néron: la Cenatio Rotunda.

 

Continuer la lecture

Suite de l’article sur « L’apport de la photogrammétrie numérique à l’analyse architecturale en archéologie »

La Newsletter du CIPA de janvier 2017 est parue, avec des illustrations des résultats de la photogrammétrie de l’escalier hélicoïdal dans l’article Work in Progress on the Palatine.

Newsletter 11

 

 

 

 

Continuer la lecture

L’apport de la photogrammétrie numérique à l’analyse architecturale en archéologie

mobilier de fouilleLes vestiges de la cenatio rotunda sur le Palatin (Rome). Nathalie André en collaboration avec Françoise Villedieu.

Intervention au colloque « Photogrammétrie numérique et perception 3D : les nouvelles conquêtes », ENSG, mars 2016.

Vers le diaporama de la présentation

colloque_sfpt_palatin-v2

.