Stage «Du relevé à la restitution architecturale» du 7 au 9 juin 2017, à Aix-en-Provence. Inscriptions ouvertes!!


Comme chaque année, l’IRAA d’Aix-en-Provence et l’Université d’Aix-Marseille  organisent une formation consacrée aux différentes techniques de relevé et au processus de restitution architectural. Elle comprend des cours théoriques et des débats à la MMSH à Aix-en-Provence et une formation sur le terrain au théâtre antique d’Arles.

Ce stage de trois jours est gratuit et s’adresse en priorité aux doctorants, aux étudiants de Master (et éventuellement de Licence 3) inscrits en histoire, archéologie et lettres classiques qui souhaitent se spécialiser en architecture ainsi qu’aux étudiants en architecture à partir de la troisième année.

Inscrivez vous vite!, seulement 20 places disponibles!

Programme 2017 et formulaire d’inscription

Citer ce billet : Stéphanie Zugmeyer, "Stage «Du relevé à la restitution architecturale» du 7 au 9 juin 2017, à Aix-en-Provence. Inscriptions ouvertes!!," sur RAAN, 23/03/2017, https://raan.hypotheses.org/1401.

Des instruments de numérisation 3D portables et en temps réel…

En passant

À quand un instrument de numérisation 3D portable et en temps réel ? Sans doute dans très peu de temps… Nous n’aurons alors sans doute plus besoin d’apprendre à utiliser un logiciel de photogrammétrie par corrélation dense ou un scanner 3D. Voici quelques sites montrant des applications et des instruments en cours de conception.

Numérisation 3D avec une tablette graphique

Numérisation 3D avec la technologie SLAM (Simultaneous Localization and Mapping)

Ces techniques progressent très vite… Elles seront bientôt réellement accessibles à tous. Il est donc urgent de s’occuper maintenant des outils d’analyse et de traitement.

Brève : l’imitation du dessin par les techniques de traitement numérique de l’image

En passant

Une application de “smartphone”, sortie récemment, permet de transformer une photographie en dessin, aquarelle, peinture au couteau ou dessin à la craie grasse (Prisma (c)). Les logiciels de traitement de l’image, comme Adobe Photoshop (c) par exemple, proposaient déjà des outils de ce type mais l’application dont il est question ici révèle une avancée marquante dans ce domaine. Le résultat de la transformation d’une photographie en dessin crayonné ou en peinture est assez impressionnant.

athenes_caryatides_00bDe la photo originale…athenes_caryatides_01 …à l’imitation du dessin crayonné… athenes_caryatides_03… à l’imitation d’une peinture.
(Maison aux Caryatides, Athènes)

Outre les logiciels de traitement de l’image, la plupart des logiciels de dessin vectoriel proposent toute une série d’outils permettant d’imiter le dessin “à la main qui tremble”.
Ces outils permettent ainsi d’atténuer la rigidité du trait informatique et d’imiter le dessin fait main.

Dès lors, ces nouveaux outils qui, il faut l’admettre, sont assez prodigieux, suscitent de nombreuses d’interrogations : n’y aurait-il alors qu’un pas encore à franchir vers la réalisation automatisée de dessins techniques à “la ligne claire” sur la base de photographies ? Ne sera-t-il plus nécessaire d’apprendre à dessiner pour relever et représenter les monuments antiques ? Là encore, nous pouvons constater, qu’à l’instar de nombreux autres progrès techniques, l’emploi d’une nouvelle technique commence d’abord par le désir d’imiter les anciennes. Le dessin numérique imite le dessin manuel, mais est-ce bien pertinent, n’y a-t-il pas d’autres voies à envisager ?

Festivals de films archéologiques

festival-bordeauxLe film publié dans le CNRS journal concernant  la restitution d’un monument disparu à partir du  relevé et de l’étude d’une série de blocs de Bordeaux a été présenté le 29 septembre à Narbonne au festival du film documentaire des “Rencontres d’archéologie de la Narbonnaise” et sera diffusé le 29 octobre à Bordeaux lors du ” Festival international du film d’archéologie

RAAN

La thématique de ce carnet est au croisement des sciences et techniques de l’architecture, de l’archéologie et du numérique. Elle a pour objet d’étendre la réflexion sur les apports des outils numériques à tout le champ de la recherche en architecture antique. Ce champ d’investigation consiste en l’étude des vestiges antiques et des sources littéraires antiques qui le concernent de près ou de loin. Elle intéresse de nombreux domaines de connaissance tels l’histoire, l’histoire de l’art et de l’architecture ou encore l’histoire des sciences et des techniques.

Depuis une quarantaine d’années, ces techniques ont été profondément transformées ou renouvelées par la généralisation et le développement de l’informatique, l’écriture par les logiciels de traitement de texte et les bases de données, le dessin par les logiciels de dessin assisté par ordinateur, la photographie argentique par la photographie numérique.

Or, le progrès fulgurant des techniques numériques ne coïncide pas toujours avec celui des méthodes d’étude de l’architecture, si bien que les premières ne sont pas toujours intégrées avec raison aux secondes. Et, si nombre d’expériences conduisent à vérifier que les outils numériques ne remplacent pas mais complètent les techniques traditionnelles, les possibilités qu’ils offrent sont pourtant loin d’être entièrement exploitées.