Application du numérique : une expérience de taille robotisée

Née à la fin du VIème s. av. J.-C., la démocratie athénienne met en place les procédures de vote et de désignation qui la caractérisent, avec une part prépondérante jouée par le tirage au sort.

Pour le tirage au sort on utilise une machine spécifique : le klèrôtèrion, sorte de stèle à décor architecturé, creusée de colonnes de rainures et munie d’accessoires de métal et de bois. De premiers vestiges en sont découverts à la fin du XIXème s. par la Société archéologique grecque, l’essentiel du corpus étant mis au jour par les fouilles de l’École américaine sur l’agora d’Athènes, au cours du XXème s. L’étude est reprise en 2009, dans les sites et musées grecs et avec le soutien de l’École française d’Athènes, par Liliane Lopez-Rabatel (IRAA Lyon) en collaboration avec Nicolas Bresch (IRAA Paris), qui réalisent des maquettes grandeur nature pour tester leurs restitutions. En 2017, le projet d’une réplique en pierre est sélectionné par le Salon du CNRS Innovatives SHS, à des fins de présentation et d’expérimentation, dont la réalisation est rendue possible par le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, de la MOM et de la direction de l’InSHS. À partir du modèle numérique 3D d’une des restitutions proposées, un exemplaire en état de fonctionnement est taillé dans un bloc de calcaire marbrier, par le robot sculpteur d’une société spécialisée. vers la video

Suite de l’article sur « L’apport de la photogrammétrie numérique à l’analyse architecturale en archéologie »

La Newsletter du CIPA de janvier 2017 est parue, avec des illustrations des résultats de la photogrammétrie de l’escalier hélicoïdal dans l’article Work in Progress on the Palatine.

Newsletter 11

 

 

 

 

Lire la suite

L’apport de la photogrammétrie numérique à l’analyse architecturale en archéologie

mobilier de fouilleLes vestiges de la cenatio rotunda sur le Palatin (Rome). Nathalie André en collaboration avec Françoise Villedieu.

Intervention au colloque « Photogrammétrie numérique et perception 3D : les nouvelles conquêtes », ENSG, mars 2016.

Vers le diaporama de la présentation

colloque_sfpt_palatin-v2

.

« A propos d’un reportage diffusé par FR3 en 1996 : éléments pour une histoire de la restitution architecturale numérique en archéologie »

delphesLe reportage évoque rapidement le travail de restitution numérique réalisé sur le sanctuaire d’Athéna à Delphes et sur la Tholos en particulier dès 1996 avec le soutien d’EDFamandry

Il est particulièrement intéressant car dans la deuxième partie du reportage le scénario est construit comme un aller-retour entre les témoignages de deux « personnages » : celui du  « vieil homme » au milieu des blocs d’architecture et dans la nature  (il s’agit de P. Amandry -et pas Armandry comme il est dit et écrit- ancien directeur de l’Ecole Française d’Athenes)  et celui de « l’archéologue » moderne devant son ordinateur et dans son bureau (l’architecte  D. Laroche).

Cependant, le scénario ne conduit pas à un nouveau remake du combat entre les anciens et des modernes. Au contraire, c’est l’idée de la complémentarité des approches anciennes (« la matière, le toucher et la vue ») et de la technique moderne (« le virtuel ») qui se dégage.

Citer ce billet : Alain Badie, "« A propos d’un reportage diffusé par FR3 en 1996 : éléments pour une histoire de la restitution architecturale numérique en archéologie »," sur RAAN, 13/07/2016, https://raan.hypotheses.org/926.

vers la video

sur le site Mediterranean Memory